© Alta Volta Agency

L'Antichambre Project

​Ni un salon, ni une exposition, c’est L’Antichambre. L’antichambre est une entrée métaphorique qui dessert d’autres espaces : le salon, la chambre de parade, le cabinet de travail ou encore les malices de la cuistance… L’antichambre apparaît durant le XVIe siècle, où l’on réinvestit les circulations pratiques des demeures. C’est l’avant-chambre, le seuil, le passage, où l’on reçoit et l’on introduit le visiteur. Faire antichambre, c’est faire l’attente. Cet espace advient comme un théâtre dans lequel se déploient les Riches Heures et autres récits…. C’est aussi la salle des Gardes, l’office où s’affairent les amphitryons. L’antichambre est conçue pour explorer différents domaines de la création artistique. L’Antichambre est un format qui reprend en filigrane la monstration et l’élaboration d’un événement artistique en dépliant de nouvelles temporalités. C’est une manière de se réapproprier et de déplier la question de l’intimité, de la proximité et des accointances avec le visiteur, le connoisseur ou le curieux. L’Antichambre est une composition, une mise en jeu qui se mène à plusieurs voix.